La réutilisation des eaux

97,5% de notre consommation d’eau potable pourrait se satisfaire d’une eau non potable (WC, nettoyage..). Seuls 2,5% de la consommation totale d’eau potable (soit de 3 à 6 litres par jour) servent à boire et cuisiner.
 
 

Le monde vit à l’ère d’une dégradation majeure de la ressource en eau, autant en quantité qu’en qualité, due à plusieurs facteurs humains et économiques :

 * Défaut d’assainissement et d’épuration des eaux usées au niveau urbain ou industriel,

 * Excès de fertilisants et de pesticides dans l’agriculture intensive impactant durablement les ressources en eau,

 * Surexploitation de cette ressource liée à la démographie croissante de la planète,

Utiliser les eaux pluviales pour les autres besoins que la consommation humaine, permet de limiter l’épuisement de cette ressource naturelle et vitale à l’être humain. Aussi, face à ces chiffres qui témoignent du gaspillage actuel d’eau potable, H2O2-Consulting propose des solutions de traitement et de désinfection pour la réutilisation des eaux. Faire d’une eau sale, une eau potentiellement utilisable c’est redonner une seconde vie à cet élément si vital pour l’être humain. Désinfecter les eaux sans produits chimiques en utilisant des courants électriques et des rayonnements permet aujourd’hui d’apporter une réponse économique pour éradiquer les pathogènes responsables de 15 morts par minute dans le monde.

La préservation et la restauration qualitative de cette ressource devient une préoccupation majeure au niveau international. Mais ce n’est hélas pas suffisant pour répondre aux besoins croissants des populations. La réutilisation des eaux usées apparaît donc comme la solution alternative pour limiter la pénurie en eau potable sur la planète, préserver la ressource naturelle et contribuer à la survie des espèces vivantes. 

Redonner une deuxième vie à une eau usagée, c’est le moteur de développement de notre société H2O2 Consulting.

Les avantages du recyclage des eaux usées sont multiples :

  • Une eau utilisée deux ou trois fois avant d’être rejetée dans le milieu naturel. 
  • Un recyclage deux fois moins cher que le dessalement de l’eau de mer. 
  • Une économie de la ressource en amont et une réduction des déchets en aval.
  • La production par notre traitement POA sous forme de gaz de l’énergie électrique nécessaire à son fonctionnement.
  • La possibilité de devenir de l’eau potable et utilisable à des fins alimentaires après passage par des traitements  de finition.
  • Une eau désinfectée pour une multitude d’application 

Service de presse de l’UNESCO   

communiqué de presse de Mr nicolas HULOT et Stéphane TRAVERT